epicetou

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 21 mai 2008

Humm , le barbecue chauffe

Hummm    le barbecue chauffe

Ile de Houat

NYX

Dans la vilaine

Dans la vilaine

Le dernier, Epicetou 2, je prendrai pas plus grand , mais pour la retraite, peut être un plus spacieux

Au ponton à arzal

samedi 15 mars 2008

Un plus grand comme promis

Après le départ de mon frère, j'ai très vite vendu le mascaret et j'ai acheté Epicetou, un Sirocco de 9,20, pas mal de boulot de fait dessus, mais quel plaisir avec ce bateau, super dans le gros temps comme dans le petit, Dommage que tu n'ai pas eu le temps de connaître ça:

Le retour en france

Un an plus tard nous sommes rentrés en France, j'ai bien sur tout vendu la-bas, et rapidement j'ai voulu me retrouver sur l'eau, mais fini le moteur, trop bruyant, trop vite, trop chère, c’est décidé , je me lance en voilier, mon premier, un dériveur Mascaret :FHH0001.JPGIMG_0023.JPG

Mon jeune frère a aussitôt pris lui aussi le virus, et nous avons navigué ensemble pendant deux ans, très vite nous révions d'un plus grand, mais la vie en a décidé autrement, au printemps 2005, mon p'tit frère se tue en moto a 5 kms de chez moi... Pour toi, Laurent, j'achéterais ce bateau, promis

Le virus de la mer

L'homme a besoin d'une passion, d'un passe-temps pour s'épanouir, pour certains cela se traduit par une vie sociale très riche, des amis en permanence autour de lui, d'autres au contraire, iront se réfugier dans une sorte de bulle, tranquille. C'est dans cette dernière que je pense me positionner. La Navigation est en effet un excellent moyen de s'isoler, de se ressourcer loin de ce monde agité. J'ai approché pour la première fois un bateau en 1997, nous nous étions décidés Martine et moi à tenter une aventure, vendre tout, la maison, les voitures etc., et partir vivre un moment ailleurs, a l’étranger, mais ou ? Nous avions déjà 4 enfants, mais seul les trois derniers allaient nous suivrent, le plus grand préférant rester pour finir un CAP, restait à trouver une destination, après bien des hésitations, notre choix se porta sur une île, dans l’océan indien, Mayotte. Nous sommes partis tous les deux en éclaireurs afin de trouver une activité, trois semaines après, nous revenions en France avec deux idées, mettre deux Taxi en route la bas, et balader les quelques touristes sur le lagon. Trois mois après nous y étions, nos deux voitures comme prévues, et une belle vedette de 7,5m avec un V8 de 270 CV, c’est comme ça que j’ai pris le virus, entre les patates de coraux et les plongées dans ces eaux transparentes

Le bonhomme

Pour ceux qui ne sont pas jaloux, vous pouvez montrer ça a vos compagnes, oui je sais, j'ai l'air trés con oui, je sais, j'ai l'air trés con